ELECTIONS MUNICIPALES :
L'union pour barrer la route à la droite
(et à ses scories "apolitiques") dans notre commune

La liste d'union large PS, Génération.s,  Front de gauche
(PC LFI société civile), EELV et société civile, intitulée
LE HAILLAN (TOUJOURS) AVEC VOUS
est soutenue par les Amis du Front de gauche du Haillan

Manifs pour la défense des retraites

Photos et vidéos "live" de nos participations

Jeudi 9 janvier 2020 : https://share.orange.fr/#O36UUdp6X414fb92ea7e

Samedi 11 janvier 2020 : https://share.orange.fr/#nLLuBPTS1I19a3ab150d

8 octobre 2019 : https://share.orange.fr/#m5OzAKiGZd2a31802c9f

5 décembre 2019 : https://share.orange.fr/#V6bkbTtzLC2a31802d00

10 décembre 2019 : https://share.orange.fr/#GEkRIYVcS92a31802d52

17 décembre 2019 : https://share.orange.fr/#35ZOWmtQbZ2a31802e07

INTERVENTION DES ELUS COMMUNISTES AU CONSEIL MUNICIPAL DU 27 NOVEMBRE 2019

(Lue par Erika Vasquez)

Mesdames Messieurs, Chers Collègues et Camarades.

Madame le Maire,

Nous  souhaitons intervenir ce soir afin de partager notre inquiétude, avec l’espoir qu’ensemble nous puissions agir dans l’intérêt d’une partie importante de nos administrés.

En effet, vous avez certainement, toutes et tous, en mémoire le scandale suscité à l’été de 2017 lorsque le gouvernement a pris la décision de baisser l’Aide Personnalisée au Logement (APL) de 5€ par mois.

A cette époque, nous avons entendu que 5€ ce n’était très important. Mais cette ponction a rapporté à l’Etat une économie de quelques 400 millions d’Euros en 2018 et au moins 900 000 millions annuels de plus en 2019.

Dès le 1er Janvier 2020, avec l’application  de la « contemporanéisation » décidé par le gouvernement,  sous couvert d’une plus grande justice sociale, ce sont quelques 600000 allocataires qui verront leur APL disparaître et plus d’1,2 million subiront une baisse de cette allocation. Derrière ce mot compliqué se cache un principe qui relève en apparence de la justice. Au lieu d’être calculées, comme c’est le cas actuellement, sur les revenus perçus deux ans auparavant, ces allocations, qui aident 6 millions de personnes  à payer leur loyer, seront désormais versées en fonction de la situation actuelle des allocataires.

Ceux sont en particulier les familles, et des jeunes actifs entrant sur le marché du travail qui vont être les premiers à faire les frais de la réforme. En effet, en raison de leurs salaires plus faibles, de leur précarité dans l’emploi, les APL sont un outil indispensable pour leur permettre de se loger dans un marché restreint et coûteux dans les Métropoles.

Il faut être conscient que sans cette Aide Personnalisée au Logement de nombreuses familles ne peuvent plus être logés dignement. Actuellement en France 6 millions de personnes en bénéficient.

Il nous semble que face à une telle situation, les élus ne peuvent pas ne pas réagir car si nous n’aidons pas les locataires à empêcher la mise en place de cette nouvelle  ponction programmée, nous aurons toutes et tous à supporter, via les CCAS, encore plus de personnes, de jeunes, de familles, de personnes âgèes, en détresse  parce qu’elles ne pourront plus payer leur loyer.

L’objectif du gouvernement est d’économiser 1,2 milliard sur les plus pauvres d’entre nous tous.

La conséquence de ces choix politiques fera que se seront les communes qui supporteront cette solidarité nécessaire afin de trouver des solutions pour ne laisser personne à la rue.

Cette baisse des APL qui sera en moyenne de 60 € par mois fragilisera une nouvelle fois les locataires aux revenus les plus faibles. Elle les rendra de moins en moins solvables et conduira un plus grand nombre de familles vers les expulsions locatives.

Comme citoyen, comme élu, cette pratique qui consiste à  s’attaquer toujours aux plus faibles, alors que l’Etat donne de plus en plus d’argent public aux plus riches et démuni les collectivités par des pertes de dotation, est révoltante.

Si comme nous vous êtes révoltés, nous souhaiterions  que notre conseil municipal puisse une nouvelle fois interpeler le préfet, les députés, le gouvernement et le Président,  par une motion  rejetant  cette politique.  Nous pourrions ainsi contribuer peut être  à faire obstacle à cette décision, au côté des locataires et des associations mobilisées pour le droit au logement.

Erika Vasquez,  jean Claude Conte

Pour conserver votre ancien compteur (bleu)

Vous pouvez essayer de coller une étiquette sur le coffret (ainsi qu'à l'intérieur) indiquant "je refuse la pose du compteur Linky Lettre recommandée expédiée à Enedis et à la mairie du Haillan"

Nous proposons un modèle d'étiquette que vous pouvez imprimer ou recopier : CLIC ICI

Certains haillanais ont ainsi pu conserver leur ancien compteur (pour l'instant) alors que ceux de leurs voisins ont été remplacés par des Linky...

Reste le risque d'un passage ultérieur des poseurs de Linky une fois que les installations "faciles" seront terminées...

La solution ultime restant l'installation, pour les bricoleurs de barres de fer et cadenas pour "blinder" l'accès à son compteur.

C'est totalement légal, votre mur, le coffret, les éléments que vous intallez étant votre propriété au sens juridique du terme
(cf Stéphane Lhomme)

Téléchargement de notre dernier journal diffusé sur la commune

n° 15 février/mars 2019

5 500 ex (fichier PDF)
CLIC ICI

Pour recevoir la version PDF de nos publications dès leur sortie vous pouvez communiquer votre adresse mail
à amisfdg.fr

Liens vers les 14 journaux précédents en bas de cette page

C’est « Sud Ouest »
qui l’écrit alors...…

(Article du 5 septembre 2019 parties en gras et soulignées par nos soins) « (…) la majorité municipale du Haillan va monter, autour du maire sortant Andréa Kiss, une liste commune PS, Génération.s,  Front de gauche, EELV et société civile. En face, l’opposition est nettement plus divisée. Les conseillers municipaux d’opposition ne se sont pas encore mis sur les rangs mais ils devraient former au moins deux listes. » (…) « Guerre d’égos ? Caroline Tiquet et Philippe Ribot ont tous deux demandé l’investiture auprès de LREM, mais c’est ce dernier qui a décroché le ticket. Caroline Tiquet a donc démissionné (…) d’en Marche et décidé de faire cavalière seule en montant sa propre liste. » (…) « Philippe Ribot reconnaît que la multiplicité des listes d’opposition au Haillan frise l’overdose ».

C’est « Sud Ouest » qui l’évoque l’opposition municipale qui avait déjà explosé au niveau du Conseil municipal présente une image peu flatteuse avec cette guerre des egos par opposition avec la majorité de gauche qui s’oriente vers une liste unitaire.

Années 80 :

la droite au pouvoir au Haillan !

découvrez, redécouvrez un passé tumultueux, une mandature calamiteuse, le conflit entre ASH et municipalité durant ces années "chaudes"

CLIC ICI

FORD

Déclaration des élusdu Front de gauche
Conseil municipal du 19/12/2018

CLIC ICI

Comptes-rendus (origine mairie du Haillan) de deux conseils municipaux

Ils relatent notamment les débats autour des deux tentatives des Amis du Front de gauche du Haillan de faire adopter une motion "offensive" contre les compteurs Linky

Le premier compte-rendu, évoque notre première tentative...

CLIC ICI

Deuxième tentative :

CLIC ICI

On notera en lisant le déroulé des débats sur le second document ci-dessous l'évolution du positionnement de certains élus des autres partis majoritaires haillanais par rapport à celui affiché lors de notre première tentative...

Ce compte-rendu évoque également le positionnement municipal autour de la lutte pour sauver l'emploi à l'usine Ford Blanquefort

Il présente la nomination en tant qu'adjoint municipal de notre camarade Philiippe Rouzé, etc.

Autres infos sur les compteurs Linky en bas de cette page
Article sur "le Linky
au Haillan" paru dans
"Sud Ouest" le 8 novembre 2018

CLIC ICI

Site "Sud Ouest" du 10 novembre 2018 :

Loiret : un compteur Linky mis en cause dans un incendie

CLIC ICI

Nos amis de Cenon ont pris contact avec nous suite à la parution de l'article dans Sud Ouest
du 8-11-2018 :

Collectif "Stop Linky Cenon" :

1 500 familles cenonnaises refusent le Linky !!!

CLIC ICI

"Panne" à Edmond-Rostand :
la faute à qui ?

"Sud Ouest" l'a évoqué le 20 février, mais nous tenons à préciser un point loin d'être anodin...

Donc dans la cité Edmond-Rostand, depuis une semaine "plus d'eau chaude" et depuis trois jours "plus de chauffage". Le gestionnaire Mesolia s'empêtre dans des explications techniques... Il en ressort que "suite à un changement général de compteurs électriques (tiens tiens...) les appareils ont grillé". Il semblerait en effet qu'une surtension générée par un compteur Linky sur des coffrets techniques aurait abouti à cette panne. C'est ce que nous a expliqué Jean-Blanc, responsable CNL, et habitant de ladite tour.

" Sud Ouest " évoque très prudemment "un changement de compteurs électriques"...  "Linky" ... ce mot qui embarrasse le journaliste aurait dû logiquement être utilisé ! Mais le sujet est sensible, Enedis c'est quelque chose... Difficile d'en savoir plus, les locaux techniques, soigneusement fermés gardent leur mystère. Le 20 février durant l'après-midi, en terme de "réparations rapides" pas âme qui vive dans le coin... A part deux membres des Amis du Front de gauche venus aux nouvelles et guidés par Jean Blanc.

Toujours est-il que ce sont toujours les mêmes qui subissent, les locataires... Si cette situation inadmissible s'éternise on peut craindre qu'ils se mettent vraiment en colère. (le 20 février 2019)

BHNS : le projet
n’est pas enterré !

Le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) autrement dit le “Tram Bus” est le projet principal de service de transport dans la zone sud ouest de la métropole. La ligne allant de Saint Aubin Médoc à la gare Saint de Bordeaux a séduit toutes les personnes qui ont pu s’y intéresser par le confort des véhicules, la rapidité annoncée du fait des nombreuses zones de priorité qui vont être crées, la fréquence des passages…

Pas tout à fait “tout le monde” qui a été séduit puisque une association de riverains du quartier Croix Blanche forte d’une pétition signée par un peu moins de trois cents personnes (https://infosbhns.wordpress.com/author/leblogonair/) s’y est opposée au prétexte de nuisances provoquées par ces véhicules plus larges et plus imposants qu’un bus normal. Nuisances d’encombrement, de risques induits par les moteurs au gaz ainsi que les vibrations que pourraient provoquer les Tram-bus lors de chaque passage. Ils ont été entendus par la justice mais la Métropole a fait appel (Sud-ouest du 22/08/2018).

Même si on doit reconnaître que la démarche de l’association “Bordeaux à cœur” a le mérite de poser quelques questions pertinentes il reste que l’intérêt général doit primer sur l’intérêt particulier, que l’intérêt des milliers de personnes de nos banlieues sud ouest qui doivent se rendre chaque jour à Bordeaux pour y travailler, étudier, faire des courses… réside dans la mise en place d’un service de transport rapide, fiable, non polluant, confortable et fréquent. Chaque usager du Tram-bus correspond à une voiture de moins sur la route, une voiture de moins qui traversera le quartier de la Croix Blanche respectant ainsi la qualité des 300 pétitionnaires bordelais.

Mr Juppé s’est déclaré, suite à une visite à Amsterdam, favorable au Tram-bus électrique répondant ainsi à une revendication des pétitionnaires. S’il avait visité Châteauroux, Dunkerque ou Aubagne, gageons qu’il aurait ramené l’idée séduisante du transport gratuit !

Le dossier est donc ré-ouvert et nous ne pouvons que nous en féliciter. Le Collectif Jalles Transport qui a sauvé la piste cyclable et auquel nous participons va donc se remettre au travail pour défendre le BHNS.

La lutte va donc continuer par la programmation d’une réunion publique d’information et de mobilisation. Les 7 500 signataires de la pétition que nous avions initiée seront invités à participer et soutenir ce projet.

JLD

"Poseurs" de Linky...

Le témoignage édifiant de madame Girault,
rue Edmond-Rostand au Haillan CLIC ICI

Vous pouvez écouter l'enregistrement sonore de cette soirée, animée par Stéphane Lhomme, militant écologiste célèbre au niveau national, membre du conseil municipal de Saint-Macaire, depuis 2015 il agit sans relâche contre les compteurs communiquants.

CLIC ICI FICHIER MP3 INTEGRAL DE LA REUNION DU 27 SEPTEMBRE AU HAILLAN

 (Commentaires relatifs à cette soirée). — Dorénavant 770 communes ont voté des motions "anti-linky".

Des délibérations refusant le Linky sur certaines communes n'ont pas été cassées juridiquement (ex Saint-Macaire) et restent donc valides juridiquement. Vu leur ancienneté ne peuvent plus être annulées.

 Le 9 novembre prochain un jugement important concernant un militant anti-Linky qui est inculpé pour avoir aidé certains à "blinder" leurs compteurs actuels face aux prédations des poseurs de Linky.

 35 000 000 de compteurs fonctionnant parfaitement souvent depuis des dizaines d'années vont être "recyclés". Contradiction majeure avec le soi-disant investissement gouvernemental contre l'obsolescence programmée. Dans ce cas on anticipe même l'obsolescence de ces appareils électro-mécaniques d'une fiabilité sans faille pour les supprimer ! En plus ils sont remplacés par des appareils Linky électroniques dont la durée de vie réelle est estimée à sept ans maximum. Donc le coût de ces appareils, payés en sus de nos consommations, sera à acquitter de nouveau de façon rapprochée. On imagine le marché représenté par ces 35 000 000 d'appareils remplacés régulièrement, indépendamment de tous leurs autres défauts (auditionner l'enregistrement de la réunion). Les conséquences catastrophiques sur l'emploi (au-delà de la création de quelques emplois temporaires) sont faciles à imaginer... 35 000 000 de compteurs qui ne seraient plus relevés par des salariés...

 Stéphane a évoqué également les travaux de certains scientifiques : même un rayonnement faible dans nos réseaux électriques, dans la mesure où il sera permanent, peut avoir des effets nocifs.

Présence sur les compteurs Linky de l'emplacement d'un futur émetteur Wifi. Pour l'instant, en attendant que "ça se calme" il n'est pas utilisé ni évoqué... Mais plus tard, cet aspect évolutif de cette technologie peut créer de nouvelles mauvaises surprises, nouveaux "services" payants etc. Il ne faut pas oublier que ces compteurs sont également des "capteurs"... d'informations sur les usagers (compteurs "Big Data".)

Au niveau haillanais a été abordé la question du transfert de compétences vers la métropole. Il permet, entre autres nombreux effets négatifs au niveau du pouvoir décisionnel de terrain, de "transférer" la propriété communale de nos compteurs à Bordeaux métropole...

Jean-Claude Conte, adjoint municipal, a évoqué des plaintes de Haillanais récemment équipés de Linky relativement à de nombreuses micro coupures électriques depuis la dite installation.

Lors du débat certains intervenants ont posé la question "que fait la mairie" ? Deux adjoints municipaux présents, Jean Claude-Conte et Philippe Rouzé leur répondu. Depuis des années les Amis du Front de gauche du Haillan, notamment à l'aide de leur journal, essaient d'avertir les Haillanais sur la nocivité de ces compteurs. Avec leurs quatre élus, cependant minoritaires, après plusieurs tentatives ils ont réussi à faire voter une motion municipale qui reconnaît le droit à ceux qui ne veulent pas de ces compteurs à les refuser. CLIC ICI MOTION MUNICIPALE.

Si un flot de lettres de refus Linky était reçu à la mairie il est certain que la position municipale serait beaucoup plus déterminée face à ces compteurs. Depuis maintenant des années lorsqu'un élu du Front de gauche plaide devant madame le maire sur le refus du Linky par de nombreux haillanais il lui est répondu : nous n'avons reçu que quelques lettres de refus... Donc avant de demander à d'autres instances d'agir il faut d'abord agir soi même !
Venir à une réunion anti-Linky c'est bien, exprimer officiellement son refus c'est mieux...

Cette réunion, voir les photos, a été une vraie réussite en regard de la taille du Haillan. On peut en comparer l'audience avec la première réunion sur ce sujet déjà organisée par les Amis du Front de gauche durant laquelle il y avait déjà pas mal de monde (voir sur le déroulé de cette page) ainsi qu'avec celle des pourtant officielles dernières réunions "Criq" sur la commune.

Il reste donc à tous à agir, informer ENEDIS et mairie de leur refus.

Les réunions "normales" des Amis du Front de gauche du Haillan, mentionnée sur ce site, traitent des questions locales en priorités, tous sont donc les bienvenus s'ils le souhaitent.
Contact Amis du Front de gauche du Haillan : amisfdg@orange.fr
LIENS :

— Intervention des élus du groupe Front de gauche lors du débat d'orientation budgétaire

Soirée "logement" organisée par les Amis du Front de gauche du Haillan
le 2 février 2018 :
— Intervention d'ouverture de Jean-Louis Danflous,
— Intervention de madame Anny Lartigue, présidente de la CNL Gironde

Manif anti Linky

Bordeaux
le 5 mai 2018

CLIC ICI pour visionner les photos et vidéos

LE COMPTEUR LINKY,
AU HAILLAN, C'EST MAINTENANT
... Vous savez sans doute que la pose est en cours sur le Haillan. Nous avons pu obtenir le vote d'une motion municipale qui certes pourrait être plus catégorique mais c'est la loi de l'union... (ici texte de la motion municipale) Elle vous assure en tout cas, le soutien de la municipalité en cas de problème.

NOUS AVONS LE DROIT DE REFUSER. — Donc, comme vous avez pu le visionner sur l'émission "Envoyé spécia"l du 14 juin sur le 2e chaîne, "nous avons le droit de refuser". Pour ceux qui ont leur compteur électrique à l'intérieur de leur domicile c'est normalement facile, il faut votre accord pour entrer chez vous... Pour ceux qui ont leur compteur sur la rue dans un coffret c'est plus compliqué.

TOUT D'ABORD que son compteur soit dans la rue ou dans son domicile :
1. —
IL FAUT PROUVER QUE L'ON REFUSE LE LINKY. Pour cela il faut envoyer une lettre recommandée indiquant que vous ne souhaitez pas de nouveau compteur Linky à Enedis (et un double à la mairie non recommandé).
Nous proposons un modèle que vous pouvez adapter : CLIC ICI

2. — Ensuite on peut utiliser les étiquettes (CLIC ICI) "Je ne souhaite pas de compteur Linky..." que vous pouvez imprimer et coller à l'intérieur de votre compteur voire également sur leur couvercle extérieur. Si vous n'avez pas d'imprimante vous pouvez réaliser manuellement la même chose sur une feuille de papier collée.

Lors de notre réunion publique du 14 juin certaines personnes, notamment âgées nous ont exprimé leur inquiétude en cas de pose forcée. Elles peuvent avoir besoin de témoins et de soutien moral dans ce cas de figure. CEUX QUI SOUHAITENT INTERVENIR, en fonction de leurs disponibilités, BIEN ENTENDU SANS VIOLENCE peuvent nous expédier leur nom et leur numéro de téléphone.

3. — EN CAS D'INTERVENTION NON SOUHAITEE d'installateurs de Linky vous pouvez appeler un des numéros suivants jusqu'à que vous trouviez une personne présente, vous lui indiquez votre adresse. Cette dernière essaiera toujours par téléphone de prévenir les numéros qui seront rassemblés et ensuite se rendra à l'adresse indiquée et éventuellement les autres personnes qu'elle aura prévenues. Elle essaiera également de prévenir la police municipale à défaut nationale et la mairie.

06 44 16 06 05

05 56 28 67 21

06 72 93 08 83

05 56 57 65 34

06 83 29 40 13

06 87 53 65 42



Pour avoir des infos "Linky" au niveau national voici l'adresse du site de Stéphane Lhomme :
CLIC ICI

Journaux diffusés sur le Haillan par les Amis du Front de gauche

Journal n° 1

Journal n° 2

Journal n° 3

Journal n° 4

Journal n° 5

Journal n° 6

Journal n° 7

Journal n° 8

Journal n° 9

"Nos opposants font suffisamment de bruit sur le sujet pour que tout le monde sache que le trajet passe par la piste cyclable (...) "Jacques Mangon Sud-Ouest du 3 octobre 2016.

"Bien plus que la seule desserte d'une commune, pour essentielle qu'elle soit, la grande ligne D s'inscrit dans un véritable projet de société : celle d'une mobilité douce en connexion directe avec une piste cyclable non seulement maintenue mais valorisée (...) La grande ligne D longera la piste cyclable, qui sera donc intégralement conservée (...) journal néo-municipal de Saint-Médard "Les nouvelles du tramway" n° 5

M. Mangon n'aura pas
"son tram sur la piste cyclable"

La piste est sauvée, grâce à l'action citoyenne !

La nouvelle est tombée le 9 mars 2018. Il aura fallu pousser fort ! Mais l'union de tous les amis de la nature de nombreuses communes a finalement eu le dernier mot. Jusqu'au bout M Mangon a essayé de rameuter vainement ses soutiens pour défendre son tracé 1 (par la piste). Ils ont été jusqu'à faire du spamming jusqu'à la fin de la concertation pour le tracé 1 !

Reste le gaspillage des deniers de la ville de Saint-Médard pour défendre cet aberrant projet sur la piste cyclable : journaux, sondage, affiches, tracts, manifestations diverses...

Félicitations au collectif Jalles transports, émanation de l'opposition citoyenne inter-communes, félicitations au conseil municipal du Haillan qui a été lui aussi uni contre l'inacceptable et... un peu d'auto-satisfaction au niveau des Amis du Front de gauche. Nous avons été présents il y a longtemps maintenant depuis la toute première réunion de travail au Haillan, bien avant la constitution du collectif Jalles transports. Beaucoup de temps passé mais on peut être contents du résultat. Tous unis, au-delà des chapelles, nous avons gagné. Espérons que ce collectif citoyen perdurera car il y a tant de sujets sur lesquels les citoyens peuvent interférer sur le cours des choses : gratuité des transports collectifs, lutte pour convaincre l'opinion que le BHNS est l'avenir des transports collectifs pour notre quadrant, (les pannes incessantes du tram ne peuvent que faire réfléchir certains), action pour que le prochain BHNS soit entièrement en site propre, dénonciation de la dangerosité constituée par la concentration de pouvoirs de Bordeaux Métropole que nous avons pu constater de visu durant toute cette concertation...

Notre journal a joué un rôle moteur notamment pour la première réunion
du Collectif Jalles transports au Haillan à la Sablière (diffusion sur toute la commune juste avant la réunion) :

Compte-rendu de la réunion de concertation "
Extension du tramway vers Saint-Médard-en-Jalles, Le Haillan, Eysines et le Taillan-Médoc" (vendredi 13 octobre à 19 heures, salle Colindres au Haillan

CLIC ICI

Signez ici la pétition en ligne "spécial le Haillan"contre les compteurs Linky que des lobbys veulent nous imposer

Elle a pour but, au niveau du Haillan, d'essayer de mesurer le nombre de personnes comme nous opposées à ces compteurs. Son succès dépendra donc de ladiffusion du lien à vos amis haillanais.
Donc signez-la, vous et vos proches et popularisez-là. Les signatures éventuelles hors le Haillan, si elles peuvent être comprises comme un soutien n'entrent 
pas dans le décompte éventuel des soutiens haillanais. Une sorte de "cyber referendum local" est le sens de cette démarche
. DONC N'OUBLIEZ PAS
DE SPECIFIER SI VOUS HABITEZ AU HAILLAN

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/aux-compteurs-linky-haillan/25420